You are currently browsing the tag archive for the ‘Mouchard’ tag.

coupdfilIl y a quelques temps, on m’a reproché ma « curieuse conception du dialogue contradictoire ». Je n’ai aucun goût pour le dialogue contradictoire ! ça ne m’intéresse pas !  je n’ai pas de temps ni d’énergie à perdre dans des discussions interminables pour rabâcher toujours la même chose , qui plus est pour convaincre un interlocuteur obtus et bas du front qui ne me lis même pas et reste accroché à ses certitudes. Ceux qui viennent chez moi le savent, ce que je leur propose, écrits personnels ou citations-extraits est à prendre ou à laisser : certains aiment ce que je publie et c’est un réel plaisir pour moi, d’autres non mais passent sans s’arrêter et je ne m’en offusque pas. Ceux qui ont tenté de me porter contradiction sont peu nombreux, et c’était toujours pour se mettre en valeur, pour tenir d’interminables discours, en essayant de me prendre en défaut et de m’embaucher comme leur faire-valoir. C’était encore le cas de cet « aryosophiste » qui tout en insultant au passage un de mes lecteurs n’a pas apprécié que je ne partage pas son opinion sur « Pierre Vial et le compromis nationaliste ». Pour éviter de nous engluer dans un débat sans fin et inutile, j’avais donc, après avoir prévenu, cessé de publier ses commentaires et c’est là qu’intervint son aparté sur ma « curieuse conception du dialogue contradictoire »…

J’avais, depuis, oublié le monsieur, et je n’en aurais donc pas parlé s’il n’était venu , le rancunier, me débiner par derrière sur un forum où il ne devait pas penser que j’allais . Il est là, non plus sous son pseudo de l’ « Aryen menteur » (ayant sans doute consulté un dictionnaire depuis) mais sous celui de la chaussette , euh … de « la cagoule », pour faire bon poids bonne mesure sur un forum National Social Radical ( http://nationalsocialradical.freeforums.org/terre-et-peuple-t1762.html ) .

Il y écrit : « Pierre Vial a également démontré qu’il est favorable au « compromis nationaliste » (ce qui échappe totalement, semble t-il, à l’animateur autocrate et fort peu courageux du (tout petit) chemin sous les buis, blogue païen hélas un peu terne…). »

Bon je ne répondrai pas pour Pierre Vial que le sopĥiste de la cagoule veut absolument ranger dans la catégorie des pagano-chrétiens adeptes du compromis…

En revanche, « autocrate », ça, moi je veux bien (« souverain dont la puissance n’est soumise à aucun contrôle ») : je suis chez moi, ici, et j’y suis le maître : pas question de tolérer qu’on vienne m’y chercher noise ou m’y imposer quoi que ce soit.

« Fort peu courageux » quand j’ai refusé d’entamer le « débat », c’est effectivement beaucoup moins courageux de refuser de m’embarquer dans une discussion stérile que d’aller me débiner par derrière sur un site tiers (ça vous a des petits relents de dénonciation) alors que je suis moi-même pourtant « nationaliste paneuropéen, racialiste, socialiste, païen » mais réfute simplement le « compromis » et le « pagano-chrétien » .

« Tout petit chemin » : ça, c’est vraiment « petit », mais il est vrai que je n’ai jamais prétendu à être une large ligne droite comme semble les aimer le sophiste de la Cagoule : c’est plus facile pour marcher, on trébuche moins et on dort bien, fort de ses certitudes,. Seulement on rate tout le charme des petits chemins de traverse et c’est bien dommage !

« Hélas un peu terne » : notre ami le sophiste de la Cagoule rêve à ce qu’avec son talent il aurait pu faire de mon blog si j’avais accepté ses interventions. On peut en avoir une idée en cliquant sur le lien qu’il donne : on y arrive sur … rien !

——————————————————————————————

C’est chez ElleN,  en voyant les illustrations qu’elle avait choisies pour accompagner son texte sur l’identité que je me suis à mon tour demandé comment, moi, je pourrais illustrer un tel sujet. Et sans pouvoir aller plus loin, j’ai bloqué sur cette photo de mon grand-père qui date de presque cinquante ans, pendant que me venait à l’esprit cette remarque de Maurice Rollet : « si je me demande quelle gueule avait mon ancêtre antique, et bien c’était la même que la mienne » (je cite de mémoire).  La même que la mienne et la même que mon grand-père qui personnifie, là, l’héritage qui m’a été fourni par la nature et la culture : et c’est la volonté d’accepter, d’assumer et de revendiquer cet héritage qui, selon Pierre Vial, définit l’Identité.

« Identité. Étymologiquement : « ce qui rend singulier ». L’identité d’un peuple est ce qui le rend incomparable et irremplaçable.

La caractéristique de l’humanité est la diversité et la singularité de ses peuples et de ses cultures. Toute homogénéisation est synonyme de mort et de sclérose, d’entropie. Les universalismes ont toujours voulu marginaliser les identités, au nom d’un modèle anthropologique unique. L’identité ethnique et l’identité culturelle forment un bloc : le maintien de l’héritage culturel et son développement supposent une proximité ethnique au sein des peuples.

L’humanité ne pourra survivre aux défis qu’elle se lance, que si elle demeure un pluriversum, c’est à dire un côtoiement pas toujours pacifique de peuples profondément différents mais ethnocentrés.

Attention : le fondement premier de l’identité est biologique : sans lui, les deux autres niveaux, culturel et civilisationnel, ne sont pas durables. Autrement dit, l’identité d’un peuple, de sa mémoire et de ses projets, repose avant tout sur des dispositions concrètes et héréditaires ».

Guillaume Faye : Pourquoi nous combattons

———-

Pour la petite histoire, une des dernières fois où j’ai parlé d’ « identité » une « lectrice » d’occasion, à la bonne conscience inébranlable, m’avait écrit pour me dire, qu’elle avait eu envie de « signaler ce texte à  SOS Racisme » au nom des « valeurs », bien sur,  de « l’amour » et de « la compréhension humaine », de « l’humanisme » et du « dialogue »… Qu’on n’aime pas ce que j’écris, je le conçois tout à fait, qu’on le critique, ou tout simplement qu’on ne le lise pas … mais que son premier réflexe ait été l’ envie de me moucharder , à SOS Racisme qui plus est, sans qu’elle comprenne que c’est ce qui me choquait le plus, est tout à fait symptomatique… à la campagne, il existe une petite chanson : « rapporteur à la maison, il aura des coups de bâton… rapporteur à l’écurie, il aura des coups de fusil… »

———————————————————————————-

pour me contacter

décembre 2019
L M M J V S D
« Fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 287 530 hits