You are currently browsing the tag archive for the ‘Révolutionnaire’ tag.

ra44

« Je ne sais pas si les concepts de justicialisme ou de solidarisme peuvent évoquer quelque chose à notre peuple. Le justicialisme doit certainement parler aux Argentins qui ont connu l’heureuse époque péroniste, le solidarisme doit encore résonner dans quelques cerveaux dissidents du temps du communisme en Russie, voire à une frange de notre mouvance qui a cherché elle aussi a donner corps à une idéologie dite de troisième voie. Pour moi, le terme socialisme n’est pas un concept démonétisé du fait que les fantoches actuellement au pouvoir en France s’en réclament. Comme pour le magnifique mot d’Europe, il faut dénier à ces gens là le droit de se dire européens et socialistes puisque ce ne sont que des européistes au service de la finance internationale. Il faut d’ailleurs débaptiser le PS pour le nommer désormais le PM : le Parti des Minorités (les bobos friqués, les minorités raciales et sexuelles). Le « socialisme » du PS n’est qu’une étiquette plus que datée, un écran de fumée pour faire encore croire aux gogos que ce parti est la véritable alternative au capitalisme libéral de l’UMP. Histoire aussi crédible qu’un marchand de pinard qui, lors d’une dégustation, viendrait affirmer que le contenu rougeâtre de sa bouteille en plastique a autant de valeur gustative qu’un très grand cru de Bourgogne ou de Bordeaux.

Pour moi le terme de socialisme garde toute sa mystique seulement et seulement si lui sont accolés les termes de révolutionnaire et d’identitaire ! Cette idée n’est ni de droite, ni de gauche mais puise à la fois à droite et à gauche pour en retirer le meilleur, et tout d’abord pour servir de levier pour unir le monde du travail dans un grand front uni contre la ploutocratie qui nous asservit. Et dont les membres de la ménagerie qui nous gouverne actuellement sont les plus beaux porte-flingues. Ce socialisme révolutionnaire identitaire est à même de faire perdre leurs derniers cheveux à Fabius et Moscovici. Cer c’est autour des concepts d’identité et de justice sociale que nous mettrons le dernier coup d’épaule au système pour qu’il s’effondre… Comme le disait mon regretté camarade et ami Robert Dun d’une idée totalement dissidente, « elle serait capable de foutre une jaunisse à un rabbin ! » »

Eugène Krampon

————————————————————————————-

Publicités

« On parlait autrefois de « terrorisme intellectuel ». On a parlé ensuite de « pensée unique », et aussi de « police de la pensée ». (…) Pour stigmatiser les impertinents et les rebelles, on dit désormais qu’ils sont « réacs ». (…)

Les « nouveaux réactionnaires » font en permanence l’objet d’un grotesque procès au sein du grand club socialo-libéral-libertaire. On leur reproche de mettre en cause les grandes idoles de notre temps : la croyance au « progrès », l’idéologie du « genre », l’« antiracisme » de convenance, l’impératif de « métissage », la culture de masse ou bien encore l’« art contemporain ».

Notre société célèbre la « transgression », mais passe son temps à traquer les pensées non conformes, faisait observer Elisabeth Lévy, qui ajoutait qu’il est « paradoxal de célébrer la diversité en toute chose, sauf dans le domaine des idées ». Dans les anciens régimes communistes, déjà, les dissidents étaient régulièrement dénoncés comme des « réactionnaires ». (…) Mais que faut-il entendre par ce terme ? (…)

Comme son nom l’indique, le réactionnaire a certes le mérite de réagir. Il vaut mieux réagir que rester passif et subir en silence. Mais la réaction s’oppose aussi à la réflexion.

La droite réactionnaire est réactive, et non pas réflexive. Elle marche à l’indignation à l’enthousiasme, au sentiment. Ce n’est pas toujours une faute, mais cela en devient une dès que l’émotion interdit l’analyse des situations, rendant du même coup aveugle à l’exacte nature du moment historique que l’on vit. De ce point de vue, le mouvement des « indignés » est lui aussi « réactionnaire ». L’indignation n’est pas une politique.

Une droite antilibérale et non réactionnaire serait tout naturellement faite pour s’entendre avec une gauche purgée de l’idéologie de progrès. C’est sans doute cette conjonction que veulent interdire ceux qui s’affairent à rafistoler la digue, à remettre une couche sur la chape de plomb. Mais jusqu’à quand ? »

Éditorial (extraits)

——————————————————————————————

pour me contacter

août 2019
L M M J V S D
« Fév    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 280 804 hits
Publicités