You are currently browsing the tag archive for the ‘Rome’ tag.

armilustrium

19 octobre – Armilustrium : Purification des armes

 

ARMILUSTRIUM
L’« ARMILUSTRIUM » est une fête militaire de l’antiquité romaine en l’honneur du dieu de la guerre Mars. Selon la tradition de la purification des armes elle est célébrée le 19 octobre et sert, comme son nom l’indique, à purifier les armes après les campagnes militaires. Arma : les armes. Lustrare : inspecter, purifier.
Les Romains, nos frères indo-européens, purifiaient leurs armes rituellement après leurs campagnes militaires de l’année. Ils les passaient en revue dans le Circus Maximus puis les stockaient pour l’hiver. On trouvait des lances, des dagues, des boucliers, des javelots et bien d’autres armes.
Après la purification, les guerriers munis de torches étaient menés par des prêtres Saliens sur l’Aventin, la plus méridionale des sept collines de Rome, pour faire des sacrifices d’animaux et des danses en armure.
Les Saliens étaient des prêtres romains voués au culte de Mars. Ils avaient la garde de douze boucliers sacrés, dont un, découvert par Numa Pompilius avait été donné aux hommes par le dieu Mars. Pour éviter tout vol de cet objet sacre, Numa avait fait confectionner 11 copies identiques et dissimuler l’original parmi celles-ci.
Les Saliens présidaient aux deux fêtes qui, en mars (quinquatrus) et en octobre (armilustrium, purification des armes), encadraient la saison de la guerre. A l’origine, en effet, les Romains ne faisaient la guerre que de mars à octobre. La cérémonie principale, en mars, consistait en une procession à travers Rome, ponctuée par une danse sacrée accompagnée de chants, au cours de laquelle les Saliens, coiffés d’un bonnet de cuir, l’apex, et revêtus de la trabée, toge d’apparat aux bandes pourpres et écarlates, frappaient leur bouclier avec une lance.
alors, à l’instar des Romains, nous pouvons, nous aussi, purifier nos armes en l’honneur de Teutatès, le dieu que jurent nos tribus, mais gardons les quand même à portée de main, on ne sait jamais…
—————————————————————————————————————————————-
Publicités

Le 28 octobre 1922, 26000 chemises noires fascistes marchent sur Rome. Deux jours plus tard, Benito Mussolini est appelé au gouvernement.

——————————————————————————————————-

famille_romaine

Il est difficile de dire si la déesse Libera eut jamais une existence propre et indépendante de celle de Liber, auquel elle est toujours associée. Liber et Libera (dont les noms dérivent du thème indo-européen leudh, que l’on retrouve dans le grec éleuthéros, libre, et l’allemand Leute, hommes, et qui signifie croissance, germination, développement) président à eux deux aux fonctions génératrices et ont rapport avec la fécondité aussi bien végétale qu’animale ou humaine. Le dédoublement en deux personnages de sexe opposé reproduit le souci courant dans la religion latine, au moment de la personnification d’un principe divin, de l’invoquer sous un aspect à la fois masculin et féminin afin que l’invocation ne manque pas son adresse (Faunus et Fauna, Maius et Maia, etc.). Liber et Libera sont fêtés à Rome le 17 mars aux liberalia.

.

L’acte le plus intéressant de la journée était la prise de la toge virile pour les jeunes gens arrivés à l’âge de la puberté. Après avoir déposé sa bulla au cou des images des Pénates, le jeune homme allait, accompagné de ses parents et de ses amis, recevoir la toge dans quelque temple et même au Capitole, s’il appartenait à une grande famille. Puis on l’accompagnait en cortège au Forum. Le long des rues étaient assises de vieilles matrones de Bacchus, qui vendaient aux passants de petits gâteaux enduits de miel, seul présent que l’on fît au dieu.

pour me contacter

septembre 2019
L M M J V S D
« Fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 282 370 hits
Publicités